Concrètement

Informations pratiques

Pour les personnes qui désirent prendre un temps en poustinia :
P.A.F. indicatif : 8€/jour ; 10€ en hiver
De préférence apporter ses draps. Location de draps : 2€.
Possibilité de cuisiner soi-même ou de recevoir les repas : 8,50€/jour
4€/repas complet ; 3€/repas simple ; 1,50€/petit déjeuner.
Cette participation reste toutefois libre et ne peut constituer
un obstacle pour personne.
Pour les groupes
Pour l’utilisation des locaux, la P.A.F. est libre
en tenant compte des frais de nettoyage.
Pour la location d’une prairie pour un camp
25€ par jour. Voir le site  Tabou.be

Propositions pour vivre la poustinia avec la Colline de Pénuel
1. Vivre la poustinia seul, en principe pour un temps n’excèdant pas 24 heures. Vous recevez une chambre ou un ermitage et vous êtes laissés à vous-mêmes, dans la liberté des enfants de Dieu. Les permanents peuvent vous offrir le repas. Si vous le désirez, il est possible d’échanger – ce qui est toujours bon après avoir vécu en poustinia.
Pour un séjour de plus de 24 heures il est nécessaire de rencontrer un des permanents ou notre diacre une fois par jour, fût-ce pour un temps bref.

2. Vivre la poustinia en couple à l’ermitage « Maison de la Paix ». Durant la journée chacun prend du temps en solitude. Le soir, autour d’une bougie, devant l’icône, on échange ce qu’on a « reçu » durant la journée. Expérience très forte pour refaire son couple, pour forger des projets communs ou tout simplement pour se remettre au diapason l’un de l’autre.

3. Vivre la poustinia en famille, avec de petits enfants (jusqu’à 12 ans), c’est possible aussi. Bien sûr, le temps en solitude sera beaucoup plus bref, mais il sera une expérience forte pour les enfants : ils en redemanderont. Comment faire ? Après un temps de préparation (expliquer les lieux et le comment vivre un temps de solitude pour le Seigneur) et un temps de prière à la chapelle, en famille, chaque enfant et parent se retire dans une poustinia. Si l’enfant est trop petit (moins de 5 ans), il peut être accompagné par une personne ne faisant pas partie de la famille. Lorsque la cloche sonne, la famille se rassemble pour prier, partager son expérience et … fêter.

4. Vivre une poustinia pérégrinante, en marchant jusqu’à la basilique de notre-Dame de Basse-Wavre. Une façon de prier avec son corps aussi. Nous pouvons vous fournir un plan et le nom d’un prêtre à contacter sur place. Quatre à cinq heures de marche dans la campagne brabançonne pour arriver au sanctuaire.

Une halte sur le chemin de St Jacques

La Colline de Pénuel est aussi un lieu de halte pour les pélerins sur le chemin de St Jacques de Compostelle. Nous pouvons cacheter votre crédential si vous en avez un. Bruno est lui-même allé à pied de Belgique jusqu’à Santiago il y a de cela presque vingt ans. Pour plus d’informations, voir le site de l’Association des Amis de St Jacques de Compostelle : 
 http://www.ping.be/seminaire.gracia/pecten.html