Hubert Van Ruymbeke

Historique

« Revient le temps des bâtisseurs »

 

Juillet 2002 : La famille Sine (Bernard et Dominique, trois enfants :  une fille mariée et deux en études supérieures) emménage, remplaçant la famille de Bucquois (cinq enfants !) partie vers de nouveaux horizons. Le départ des Bucquois, la famille « fondatrice » qui a porté la responsabilité du lieu durant près de dix ans, et la ‘fraîcheur’ des occupants de trois des quatre habitations marquera sans doute un tournant dans la vie de l’ASBL.

Août 2001 : Le couple Plumier (Christophe et Aude) s’installe dans le duplex et devient la troisième famille « porteuse » du projet. Marie Dujeux s’installe dans la « maison Bernadette » dont les activités sont transférées vers la « salle polyvalente ».

Octobre 2000 : inauguration de la Maison de la Paix. Merci à Cruz pour le formidable achèvement.

1999 : La famille Silva (Cruz, Raphaëlle et leur petit enfant Lucas) s’installe dans le duplex pour deux ans.

1998 : La Maison Bernadette est le nom que reçoit le studio où se déroulent toutes sortes d’activités qui font de la Colline un lieu « ouvert et appartenant à tous ».

Eté 97 : Un camp d’été rassemble des familles, parmi elles des familles Rwandaises, pour construire en « terre-paille-bois » – à la façon rwandaise – la poustinia « Maison de la paix ».

1997 : Cédric et Cécile s’installent dans le duplex ; Jeannine dans le studio. Joseph Bastin passe neuf mois dans une poustinia – neuf mois qui vont contribuer à « enfanter » son formidable travail de missionnaire laïc dans les pays baltes (notamment).

1996 : Construction de la Poustinia St Raphaël – ermitage situé en pleine nature.

Les Eliat (Jacob s’est ajouté à la famille) quittent le studio et emménagent dans la nouvelle maison.

1995 : Début de la construction d’une nouvelle maison et d’un studio.

1993 : ordination à la Colline de Michel Paternostre comme diacre au service de la Colline.

12 décembre 1992 : inauguration de la Colline en présence de notre Cardinal et de tous nos amis.

Novembre 1992 : cadeau du Ciel : le Seigneur met sur notre route Isabelle, Bruno et Maïté Eliat, qui collaborent à l’accueil.

Août 1992 : le bâtiment est enfin habité. Merci à Charles Delporte et Bernard Tirtiaux pour le superbe Christ sculpté et les vitraux gorgés de vie de la chapelle ; merci à tous les corps de métier avec lesquels la collaboration s’est déroulée sans fausse note !

Juillet-Août 1992 : chantier des grandes vacances : nous isolons 350 m² de toiture, posons 100 m² de plafonds et montons à la force du poignet près de 10 m³ de ciment…

Juin 1992 : ordination du Frère Bernard Sorel, prêtre au service de la Colline

Noël 1991 : le bâtiment est sous toit. Merci à Eric de Maere, l’architecte grâce à qui nous avons pu en arriver là !

Pâques 1991 : avec une soixantaine de jeunes et de moins valides nous effectuons les fondations du bâtiment.

Pentecôte 1990 : Le permis de bâtir est accordé.

En 1988 : Luce et Patrick sont confirmés dans leur appel à venir vivre sur le terrain avec leurs enfants.

Pâques 1986 :   l’espérance de construire était aux portes… une longue attente allait commencer.

Ascension 1985 : pose de la première pierre de la chapelle, en communion avec le Pape Jean-Paul II, arrivé ce jour-là en Belgique.

Pâques 1985 : découverte de « Pénuel », qui signifie « face de Dieu » (Gn 32, 23). Changement de nom en « Colline de Pénuel ».

Ascension 1984 : Première eucharistie sur le terrain.

Mai 1984 : Achat d’un terrain à bâtir de 7 ha. Grâce aux dons de plus de 200 personnes et communautés.

Carême 1984 : l’implantation définitive se dessine à Hévillers (Mont-st-Guibert), à la suite d’une retraite à Lavaux-Sainte-Anne.

Pâques 1983 : nous découvrons que notre intuition est proche du mystère de la poustinia (cfr le livre de Catherine de Hueck-Doherty, Poustinia ou le désert au cœur des villesCerf, 1976)

Septembre 1982 : plusieurs personnes, laïcs, prêtres et religieux, rejoignent cette intuition et fondent l’ASBL « Colline de Louvranges »

Mai 1982 : essai d’implantation à Louvranges. Nombreux contacts encourageants avec nos évêques, différentes communautés et ordres religieux.

Nuit pascale 1982 : en retraite à « LA VIALE » (Lozère), Hubert perçoit l’appel à créer, au cœur de la Belgique, un « lieu de silence, de rencontre et de prière, ouvert et appartenant à tous ».

 

HUBERT VAN RUYMBEKE, fondateur de la Colline de Pénuel, a un tempérament d’évangélisateur. Il rompt avec des études de droit pour devenir professeur de religion. Il organise de nombreuses retraites d’élèves avec des concepts dynamiques : voyages, à La Viale et à Taizé notamment, réalisations de clips vidéos, rencontres avec des témoins de la foi célèbres… En parallèle il mène divers autres projets. Il fonde l’ASBL Gratte, un mouvement de jeunesse qui propose des activités pour des groupes de jeunes dont un tiers est composé de personnes ayant un handicap – voyages au cœur du Sahara, en Inde, …. Il fonde aussi, avec son épouse, la « ferme de Louvranges », un habitat groupé original où chaque famille s’engage à réserver un studio pour des personnes en difficulté. Là il met sur pied « Les ateliers de Louvranges » pour la réalisation de reportages vidéos, de clips … Il y a quelques années, il a quitté l’enseignement pour se lancer à fond dans le multimédia au service de l’évangélisation. Il loue et rénove le château de Clerlande pour y installer « Médiel », l’ASBL qu’il a créée avec cet objectif.

Voici ce qu’il écrivait en 1982, à Taizé :

« ‘Lutte et contemplation’… réconciliés dans la dynamique de deux projets d’aujourd’hui, au cœur de la vallée de Louvranges .

Après la ‘ferme’ naitra un second projet, ouvert  cette fois à tous ceux qui, pour un temps,  cherchent à se retirer au désert et se retrouver face à eux-mêmes, à Dieu et aux autres. »